Méditation sur le déconfinement

Publié le

Que ce temps soit habité d'émerveillement, d'attention et de respect pour cette condition humaine si belle et si fragile qui nous est confiée en héritage !

Hélène recueille ce que nous gardons du confinement, ce moment très spécial et paradoxal où, pour faire corps contre la maladie, il fallait vivre un repli volontaire que l'immense majorité a choisi dans une discipline somme toute exemplaire.

Maintenant, nous « déconfinons ». L'espace s'élargit un peu, mais, en même temps, nous devons le transporter avec nous-mêmes.

Plus que jamais, notre humanité est travaillée par de puissants brassages d'hommes, de femmes, de cultures, de biens et de services. La modernité raccourcit les distances, accélère le temps. La technique nous donne l'illusion d'une sécurité invincible et, pourtant, nous expose à des périls qui toujours nous prennent à revers.

Mais quelle merveilleuse puissance de vie se déploie dans tous ces allers et retours, ces rencontres, ces déplacements! Quel goût, quelle joie de vivre dans le désir de se mélanger aux foules de la rue, des plages, des cafés, des marchés, des stades, des concerts et des festivals! Restons raisonnables, il va encore falloir être prudents. Mais, finalement, que de joies mystérieusement toutes simples! La multiplicité des cultures fait rayonner de mille feux cette inépuisable créativité. Aujourd'hui, le « déconfinement » sonne bien comme l'heure de donner toutes ces chances à ce beau mystère.

L'exil de tant d'hommes, de femmes, d'enfants, partout dans le monde, nous rappelle nos responsabilités proportionnelles aux chances dont nous avons hérité par l'histoire. Pour donner toutes les chances à la vie, les derniers événements sonnent quelques alarmes. La société est maintenant une sur l'ensemble de la planète. Elle est exposée par ses régions les plus exposées. Elle a la fragilité de ses éléments les plus fragiles. La solidarité n'est plus un choix mais une réalité.

Les événements qui font crise sont par nature imprévisibles. La force de leur impact tient à la brutalité de leur évolution avant même d'être décelés. Faire face aux défis passe par la recherche et donc par la concertation. Anticiper leur mise en place peut paraître lourd et gratuit à certaines heures, mais est-ce si juste ?

Dans ces temps d'isolement, la puissance des réseaux sociaux, la puissance de la Toile ont tissé une réalité virtuelle plus dense autour de nous. Nous avons pu mesurer avec d'autant plus de force à quel point était précieuse la présence bien incarnée de l'humanité qui nous porte.

Que ce temps soit donc habité d'émerveillement, d'attention et de respect pour cette condition humaine si belle et si fragile qui nous est confiée en héritage!

père Philippe Rast

 

Publié dans La Paroisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article