TIN ! Augustin GARNIER nous a quitté

Publié le par CERCLE SAINT-PIERRE

Augustin GARNIER
TIN est un des membres les plus anciens et les plus actifs de notre cercle et de la musique des amis réunis. Ci-dessous un texte de Mireille sa nièce, lu lors des obsèques.

 

Tonton,

Tu as terminé la grande boucle de ta vie le jour de tes 91 ans puisque tu es né le 14 mars 1927 dans la maison familiale de La Banne où tu as toujours demeuré.

Issu d’une famille paysanne, Tu es l’aîné de la fratrie de trois garçons.

Vous avez été élevés dans la foi catholique, selon les principes d’honnêteté, simplicité, droiture, obéissance, respect et entraide des autres, et labeur.

Dès votre plus jeune âge, vous avez aidé aux travaux de la campagne puis vous débardiez le bois avec charrettes et mulets dans nos collines.

Tu as travaillé dur toute ta vie pour exploiter tes Terres, planter les vignes dans la région.

Tu es resté profondément attaché à ton Terroir Auriolais, aux traditions Provençales. On se souvient quand, dans les années 70, tu as dû te séparer de ta dernière mule pour passer au tracteur Fergusson !

Passionné de chasse, tu menais les chiens et connaissait comme ta poche les collines d’Auriol, du Plan d’Aups et même certaines de Bras où tu allais chasser avec tes amis varois.

Tu as donné beaucoup de ton temps pour t’occuper de la Musique des Amis Réunis où tu as longtemps été trésorier, contribué à monter en coulisse les soirées récréatives de Mardi-gras, cuisiné les civets de lièvre pour les banquets de la Sainte-Cécile, ou l’aïoli, préparé cartons, partitions pour les concerts et j’en passe.

A la Paroisse aussi, tu as œuvré, toujours discret, pour les kermesses, divers travaux… avec beaucoup de dévouement.

La famille a toujours beaucoup compté pour toi, et les trois frères êtes restés unis, soudés. Même si vous n’étiez pas toujours d’accord et vous disiez les choses en face, vous avez été solidaires et toujours prêts à vous entraider. D’ailleurs, il y a trois ans lorsque ton insuffisance cardiaque t’avait déjà fortement affaibli, c’est grâce à la veille et l’assistance de tes petits frères que tu as pu te retaper et continuer à vivre chez toi.

Tu es resté célibataire, mais tu nous considérais, Christian ton filleul et neveu, Michelle et moi tes nièces, un peu comme les petits que tu n’avais pas eus. Qu’est-ce que tu as pu jouer et faire preuve de patience avec nous ! Qu’est-ce qu’on a pu te faire faire, nous avions une belle complicité avec toi.

Les veilles d’ouverture de Chasse, Christian et moi avions le privilège de partir avec toi en camionnette Peugeot, les chiens installés à l’arrière sous la partie bâchée, et sur le chemin privé menant au cabanon du Gabian, à tour de rôle tu nous prenais sur tes genoux et nous autorisais à « conduire » en tournant le volant que tu contrôlais sans qu’on s’en rende compte. Tu nous emmenais, une fois chaque été, au marché de Cavaillon où tu partais, en fin de nuit depuis Auriol, livrer ton « voyage » d’oignons à la vitesse tranquille de l’estafette.

Plus tard, tu accompagnais quelquefois notre bande d’ado ou de jeunes lors de randonnées pédestres à la Sainte-Baume.

Bref tu étais notre Tonton TIN !… et c’est selon les principes de la famille GARNIER que nous avons tous essayés, ces dernières années, à te rendre ton quotidien plus facile et te dégager de la logistique et l’administratif. Ces derniers quinze jours éprouvants, nous t’avons entouré autant que nous avons pu pour t’accompagner en famille au soir de ta vie.

Aujourd’hui nous te disons au revoir et te demandons, depuis le royaume des cieux, de veiller sur nous et nous souffler tes saines valeurs morales, ton courage et ardeur au labeur.

Tonton, repose en Paix.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les bords pour faire défiler.

Publié dans La vie du Cercle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article